Le Blog du Dormeur

Quel sommier pour mon matelas ?

Quel sommier pour mon matelas ?

on 25 octobre 2017 | 0 comments

Bien dormir, tout le monde en rêve mais tout le monde n’y arrive pas forcément. Et si le secret d’une bonne nuit reposait sur un élément invisible et pourtant d’une importance capitale ? Nous parlons du sommier, ce support qui, combiné au bon matelas, promet des nuits d’une qualité exceptionnelles. Mais ne nous emballons pas car la première étape consiste à bien choisir le sommier adapté à votre matelas.

Quel type de matelas choisir ?

Nous sommes censés aborder le sujet du sommier alors, pourquoi consacrer un paragraphe aux matelas ? En fait, ces deux éléments sont indissociables et sont à remplacer systématiquement à la même période.

Le matelas se charge du confort alors que le sommier assure le soutien. De la même manière, les mouvements sont absorbés par le matelas et amortis par le sommier. N’oublions pas que le choix du sommier influe sur l’hygiène du matelas. Du coup, il est évident que vous devez consacrer autant d’importance au sommier qu’au matelas.

Matelas en mousse

La mousse polyéther a l’avantage d’être peu coûteuse. Cependant, le degré de fermeté est assez faible et la longévité est relativement courte. Nous recommandons donc le matelas en mousse polyéther pour un usage ponctuel : chambre d’amis ou résidence secondaire, notamment.

La mousse polyuréthane se dote de cellules ouvertes qui s’accompagnent d’une meilleure densité et d’une durée de vie plus longue que la mousse précédente. Sa qualité élevée lui permet de s’adapter à un usage intensif. Son unique défaut (si c’en est un), c’est que la mousse polyuréthane supporte mal l’humidité

Matelas latex

Le latex peut être naturel, synthétique ou un mélange des deux. Un tel matelas se dote de multiples zones de confort qui assurent un soutien adapté à chaque partie du corps. Les alvéoles optimisent la qualité d’aération. Veillez toujours à ce que le matelas soit composé d’au moins 15% de latex naturel avant d’effectuer votre achat

Matelas à ressorts

Il existe plusieurs types de ressorts et chacun possède des avantages/inconvénients qui lui sont propres.
Les ressorts biconiques sont les ressorts traditionnels qui commencent à disparaître du marché. Ils ont tendance à rentrer dans la chair du dormeur au bout d’un certain temps.

Les ressorts multispires sont élaborés à partir d’un unique fil d’acier. Le soutien qu’il offre est donc homogène. Toutefois, l’indépendance de couchage n’est pas au rendez-vous.

Les ressorts ensachés constituent le summum de l’innovation. Chaque ressort est placé dans un sachet individuel, ce qui garantit son indépendance par rapport aux autres ressorts constituant le matelas. Le maintien au niveau des zones les plus sensibles du corps est excellent. L’indépendance de couchage est garantie. Le coût plus élevé que les autres types de ressorts est de ce fait totalement justifié.

Matelas à mémoire de forme

La mousse à mémoire de forme s’inscrit dans la catégorie des matelas haut de gamme. Vous n’avez pas besoin d’ajuster votre position par rapport au matelas. C’est le matelas qui se moule à votre morphologie. Cette technologie est excellente pour soulager les douleurs lombaires. Notez bien que le principe de la “mémoire de forme” repose sur la chaleur. Il est donc indispensable que la chambre soit chauffée, faute de quoi le matelas restera dur. Mais attention aux excès de chaleur ! Ils occasionnent une transpiration abondante qui risque de détériorer le matelas.

Quelle est la bonne taille de sommier ?

Une fois que vous avez choisi votre matelas, il ne reste plus qu’à trouver le sommier qui lui convient. Ne négligez jamais la question de taille car elle est extrêmement importante.

Le cadre de lit est une référence imparable. Mesurez l’intérieur et retirez 2 cm à la longueur puis 2 cm à la largeur pour déterminer les dimensions idéales de votre sommier. Cette méthode est particulièrement efficace si vous êtes adepte de la literie sur-mesure.

A défaut, prenez un sommier de la même taille que le matelas, sachant qu’en pratique, le matelas dépassera de 2 cm en long et en large.

choisir sommier selon matelas

Quel est le sommier idéal avec votre matelas ?

Le sommier à ressorts est à combiner exclusivement avec un matelas à ressorts. Pensez à choisir des ressorts issus de la même technologie pour vous assurer une bonne nuit de sommeil. Ainsi, prenez idéalement un sommier à ressorts ensachés pour un matelas à ressorts ensachés.

Le sommier à lattes s’adapte aussi bien aux matelas en latex qu’aux matelas en mousse. L’espacement entre les lattes est un atout pour votre santé car il favorise une circulation de l’air en continu.

Là encore, il y a le choix entre différents types de lattes :

– les lattes passives également appelées fixes sont dépourvues de suspension. La largeur des lattes doit être proportionnelle avec la largeur des espaces vides pour optimiser le confort et la ventilation. Ce type de sommier est ferme.

– les lattes articulées, actives ou encore “lattes avec suspensions” sont élaborées avec du bois souple. Elles se dotent ainsi d’une plus grande élasticité et s’adaptent plus facilement à vos changements de position au cours de la nuit. Certains sommiers à lattes passives sont dotés de curseurs permettant d’adapter la fermeté au gré de vos envies.

Le sommier tapissier est également très courant. Il peut être conçu à base de ressorts ou de lattes. Cependant, il se distingue par le textile qui le recouvre. Le tissu en question joue un rôle décoratif mais sert aussi de protection contre d’éventuels impacts. Le principal inconvénient d’un sommier tapissier c’est qu’il entrave l’aération naturelle de la literie. Nous déconseillons son usage si vous souffrez de troubles respiratoires ou d’allergies.

Prenez garde à la hauteur du sommier

Nous insistons un peu sur les dimensions car elles influent sur la qualité de votre sommeil. La meilleure option pour déterminer la hauteur de votre sommier ? Faites un essai.

Asseyez-vous dessus. Si vous peinez à rester droit une fois assis, c’est que le sommier est trop profond. Il faut un modèle plus haut. En vous relevant, assurez-vous de ne pas avoir à faire des acrobaties pour tenir à nouveau sur vos jambes.

La hauteur du sommier dépend aussi de l’épaisseur du matelas que vous y placerez. Si le matelas est très épais et que le sommier est très haut, vous devrez littéralement “grimper” sur le lit. A l’inverse, si le matelas est fin et que le sommier est placé très bas, vous aurez l’impression de vous tasser et vous relever risque de solliciter beaucoup d’efforts. Tenez également compte de votre taille et de celle de votre partenaire si vous dormez à deux.

Choisir un bon sommier dépend de la technologie du matelas, des dimensions du lit et de la morphologie du dormeur. Ne négligez aucun de ces critères fondamentaux et surtout, remplacez systématiquement le combo matelas + sommier en même temps pour des nuits d’une qualité premium.

 

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *