Le Blog du Dormeur

Combien de temps tu dors ?

Combien de temps tu dors ?

on 14 juin 2013 | 0 comments

La durée d’une bonne nuit de sommeil est comprise entre 7h30 et 8h par nuit. Mais c’est une moyenne, en effet chacun de nous est un dormeur différent.  Certaines personnes ont un métabolisme qui ne demande que 5 heures de sommeil, rarement moins. Et d’autres ont besoin de 9 heures à 10 heures de sommeil pour se sentir reposé. La durée idéale de sommeil est celle qui nous permet de nous reposer. Mais comment savoir si l’on est suffisamment reposé ?

nuit-de-sommeil

Découvrez les astuces à adopter pour un sommeil réparateur

Un bon matelas, indispensable pour des nuits reposantes

Un réveil sans mal au dos et sans tensions articulaires seront le signe d’un sommeil réparateur. En vieillissant, le temps de sommeil durant la nuit tend à diminuer par contre la tendance est la sieste dans la journée. Finalement c’est la répartition du temps de sommeil qui évolue et non le temps de sommeil sur 24h.

Pour optimiser son temps de sommeil, il faut indéniablement opter pour un matelas confortable. Dur ou souple peu importe, il n’y a pas de règle. Il faut que le matelas vous convienne.

Si on se réveille avec un mal au dos ou aux cervicales, c’est un signe avant-coureur qu’il est grand temps de changer de literie.

Il faut prendre du temps pour découvrir les nouvelles technologies, les nouvelles matières et essayer son futur matelas. Le plaisir de dormir passe par le choix d’un matelas en accord avec ses habitudes de sommeil,  sa morphologie et ses envies.

Certaines personnes souhaiteraient augmenter leur temps de sommeil, pour pouvoir récupérer de leur fatigue quotidienne. Malheureusement, le stress, les horaires de travail et la vie familiale ne leur permettent pas toujours de profiter de leur lit et de dormir autant d’heures qu’elles en auraient besoin pour un vrai repos. Bien sûr, la qualité de la literie est très importante, et même fondamentale, pour avoir un bon sommeil réparateur. Mais ce n’est parfois pas suffisant car d’autres aspects sont également à prendre en compte.

Apprendre à se détendre pour bien dormir

Les personnes stressées par leur quotidien trouvent difficilement le sommeil car elles ressassent des pensées qui les angoissent dès qu’elles sont au calme. C’est ainsi qu’elles réduisent considérablement la durée de leur nuit réparatrice, et ce, même si elles ont un excellent matelas. Si c’est votre cas, vous devez donc apprendre à vous détendre, en lisant un livre ou un magazine (mais pas sur un écran, qui stimule le cerveau), et en dégustant une tisane à la camomille par exemple.

Avant d’aller dormir, vous pouvez également opter pour un peu d’exercice (sur un vélo d’appartement ou en faisant un footing dans leur quartier), qui vous permettra de se détendre et de dormir le bon nombre d’heures pour que vous soyez en forme le lendemain. Vous pouvez également se délasser dans un bon bain chaud, en écoutant de la musique douce, avant de vous glisser dans un matelas particulièrement confortable. De cette manière, l’endormissement est très rapide !

sommeil-anxiete

Stress, anxiété, café…éliminez les éléments qui perturbent votre sommeil

Alimentation saine, une des clés du sommeil

Avoir un bon matelas est une base excellente pour avoir un sommeil de qualité et faire de longues nuits pour bien récupérer. Mais certaines mauvaises habitudes peuvent altérer l’efficacité d’une literie bien confortable. Il convient donc de veiller à avoir les bons réflexes. Tout d’abord, il faut arrêter les boissons excitantes avant 17h : café, thé, soda à base de cola, jus d’orange, boissons énergisantes… Il convient de ne pas en consommer plus de 3 dans la journée. De même, on évite de consommer  de l’alcool qui, contrairement à la croyance populaire, ne permet pas un meilleur endormissement mais occasionne des réveils nocturnes avec sensations d’étouffements. Pour passer une bonne nuit et dormir suffisamment, il est également important de manger correctement. Il faut ainsi éviter de faire un repas très copieux, trop gras et trop sucré, juste avant d’aller se coucher. La digestion lourde et les aigreurs d’estomac pourraient entamer négativement votre nuit.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le fait de se coucher tôt ne permet pas de dormir plus longtemps. En effet, le corps est habitué à un certain rythme et ne va pas s’endormir aussitôt que vous vous mettez au lit, même si votre couchage est très confortable et invite au sommeil. Ce que vous risquez, c’est de vous tourner et vous retourner sans cesse, sans parvenir à vous endormir et finalement vous énerver, pour rater le « train du sommeil« . Le mieux, c’est d’attendre que les signes de fatigue se manifestent pour aller au lit : les picotements des yeux, les bâillements, la sensation de tête lourde… Vous dormirez ainsi autant d’heures que vous avez besoin pour récupérer.

Dormir plus le week-end : la fausse-bonne idée !

Certaines personnes affirment dormir plus d’heures le week-end que la semaine et trouvent cela bénéfique. En effet, il est plus aisé de faire des grasses matinées et des siestes le samedi et le dimanche. Cela permet d’augmenter son ratio hebdomadaire de sommeil, et de rattraper les heures manquantes les jours de travail, mais est-ce réellement une bonne idée ? Non, selon certains experts, car cela troublerait le rythme auquel le corps est habitué. Par conséquent il récupèrerait moins facilement et les heures de repos seraient moins marquées. Il serait donc préférable d’avoir une certaine régularité dans ce domaine : se coucher et se lever tous les jours aux mêmes heures, même le week-end et durant les périodes de vacances.

Eviter l’électronique avant de dormir

Enfin, pour dormir le bon nombre d’heures chaque nuit, il faut laisser de côté tous les écrans : de télévision, de console, d’ordinateur, de tablette, de mobile… Le fait de les regarder, de les lire, d’envoyer des messages (mails, sms….), de s’amuser avec des applications… empêchent de mettre son cerveau au repos et stimule continuellement le cortex cérébral, qui peine à trouver le sommeil. Ce qui retarde l’heure à laquelle on plonge dans les bras de Morphée. Ainsi, il ne faut pas se contenter de ne pas les regarder, il faut également complétement les éteindre, car l’attente ou la possibilité de recevoir un sms / un appel / un mail ou les bruits d’une application qui se met à jour ou encore une dépêche d’actualité qui arrive, peuvent venir troubler le sommeil, et ainsi réduire considérablement son nombre d’heures de repos.

 

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *