Le Blog du Dormeur

Sommier et matelas : faut-il les changer en même temps ?

Sommier et matelas : faut-il les changer en même temps ?

on 27 juillet 2017 | 0 comments

Le sommier et le matelas forment le duo gagnant qui assure une bonne qualité de sommeil. Mais faut-il procéder systématiquement à un remplacement en même temps ? Nous répondons à vos questions et vous aidons à effectuer les bons choix.


1ère possibilité : votre sommier et votre matelas sont aussi vieux l’un que l’autre

C’est la situation la plus aisée. En effet, la durée de vie de ces deux éléments va de 8 à 10 ans chacune. Mieux vaut donc effectuer leur remplacement en simultané. Cela vous permet d’adapter le matelas au sommier et vice-versa. De plus, vous pourrez passer à des dimensions différentes de celles dont vous profitez actuellement en toute facilité.

2e possibilité
: votre sommier est plus vieux que votre matelas

La différence d’âge cause un réel souci car les performances ne sont plus les mêmes. Un vieux sommier ne s’adaptera pas nécessairement à la technologie du jeune matelas. Au final, c’est votre confort qui risque d’en prendre un coup. Et votre matelas va aussi s’user prématurément. Mieux vaut opter pour un remplacement en même temps.

Dans l’éventualité où vous auriez remplacé votre matelas assez récemment, vous pourrez le conserver. Cependant, faites en sorte que le nouveau sommier s’y adapte.

3e possibilité : votre matelas est plus vieux que votre sommier

Si la différence est faible, un remplacement en même temps s’avèrera judicieux d’un point de vue financier. Si la différence est plus prononcée, le remplacement en simultané va assurer votre confort. Quoique, il est envisageable de conserver un sommier en excellent état et de n’investir que dans un nouveau matelas.
Dans les deux cas, l’idéal est donc de changer le sommier et le matelas au même moment pour garantir une parfaite compatibilité.

Pourquoi changer de matelas et de sommier ?

Ni le matelas ni le sommier ne dure éternellement. Cependant, les raisons qui motivent leurs remplacements ne sont pas forcément les mêmes. Nous vous offrons donc les détails qui vous aideront à mieux vous repérer.

Pourquoi et quand remplacer son matelas ?

La durée de vie d’un matelas est variable mais normalement il se change après 30 000 heures de sommeil, ce qui correspond à environ 10 ans. De nombreux facteurs sont néanmoins à considérer car cette durée est aléatoire. Ainsi, la qualité de base est un critère primordial. Si vous avez opté pour une entrée de gamme, il est probable que le matelas ne dure même pas 5 ans avant de s’user. Si vous avez choisi du haut de gamme, il est possible qu’une décennie ne suffise pas altérer votre matelas.

quand changer matelas

Pour la qualité de votre sommeil, pensez à changer votre vieux matelas.

Le taux d’humidité de la chambre compte également. La transpiration occasionne notamment de l’humidité. Et plus celle-ci est importante, plus vite le matelas va s’user. De la même manière, un changement de corpulence et du nombre de dormeurs influe sur la durée de vie du matelas.

Le plus simple sera d’être à l’écoute de votre corps, du moment où vous entrez dans votre lit au moment où vous le quittez. Il arrive en effet que les signes d’usure ne soient pas apparents. Cependant, un remplacement s’impose dans les cas suivants :

– Vous ressentez des douleurs au réveil, notamment au niveau de votre dos, de vos épaules et votre nuque.
– Votre corps laisse une empreinte remarquable sur le matelas ou vous sentez les ressorts qui semblent s’enfoncer dans votre corps.
– Vous avez considérablement perdu ou pris du poids.
– Vous ressentez le besoin de changer de position sans en comprendre les raisons.
– Vous développez subitement des allergies nocturnes.
– Votre partenaire ou vous-même ne jouit pas d’un sommeil réparateur.
– Votre enfant a grandi, etc.

Votre nouveau matelas ne se choisira pas au hasard. Nous vous invitons donc à consulter nos différentes rubriques. Vous y trouverez des conseils détaillés qui portent sur les différents garnissages, les dimensions et autres spécificités.

Quand et pourquoi changer de sommier ?

La durée de vie du sommier tourne également autour de 10 ans. Là encore, les signes d’usure peuvent ne pas être flagrants. Procédez donc à quelques petits tests pour vérifier les performances de votre sommier.
Exercer une pression sur les zones qui supportent vos épaules, vos fesses et vos pieds. La souplesse devrait être similaire sur un sommier en bon état. Si c’est le cas, vous pouvez encore conserver votre sommier. Veillez toutefois à effectuer ce contrôle de routine assez régulièrement. Sinon, il faut envisager son remplacement dans les meilleurs délais.

Le sommier contribue au tiers de votre confort de couchage. Sa qualité lui permet d’optimiser l’aération de toute la literie ou au contraire, vous prive d’une bonne ventilation. L’accumulation d’humidité peut ainsi résulter d’un manque de performance de votre sommier. Par ailleurs, cet élément est comparable à un amortisseur car il aide le matelas à préserver son niveau de fermeté initial.

Faut-il obligatoirement changer de matelas et de sommier en même temps ?

Un remplacement simultané est ce que nous recommandons car il assure une excellente correspondance en termes de performances et permet de réaliser des économies.

Cependant, il peut s’avérer que seul le matelas ou le sommier nécessite un changement, notamment si vous avez acquis l’un de deux très récemment. Ce sont d’ailleurs des cas de figure que nous avons précédemment soulevés. Il est donc indispensable de vous pencher sur la compatibilité de ces composants essentiels de votre literie.

Le sommier à lattes apparentes assure un soutien ferme. Ce type de sommier favorise la prévention des troubles respiratoires et des allergies car il offre une bonne aération. C’est aussi le type de sommier à privilégier si vous souffrez de problèmes articulaires. Il est compatible avec toutes les technologies de matelas (les différentes mousses, le latex, les matelas à eau…).

Le sommier tapissier est exclusivement réservé aux matelas à ressorts. Il se présente comme un élément fonctionnel et décoratif à la fois grâce au tissu qui le recouvre. Le sommier tapissier peut être à ressorts ou à lattes. Son principal inconvénient réside dans le fait qu’il n’optimise pas la ventilation.

Le sommier à ressorts s’adapte uniquement aux matelas à ressorts. Privilégiez les ressorts ensachés pour bénéficier d’une literie relativement souple. Comme la fermeté d’un tel sommier n’est pas très élevée, nous la déconseillons aux personnes qui souffrent de douleurs au niveau du dos.

Le sommier de relaxation s’adapte aux matelas en mousse viscoélastique et ceux en latex. C’est le sommier idéal pour combattre les douleurs dorsales et articulaires. En effet, il vous permet de relever la tête ou le pied de votre lit.

Dans tous les cas, assurez-vous de prendre un sommier et un matelas dont les dimensions sont autant compatibles que les technologies utilisées.

Sommier et matelas sont deux éléments interdépendants. Opter pour un matelas de qualité premium en vous servant d’un sommier en fin de vie (ou inversement) n’améliorera en rien votre confort de couchage. Vous l’aurez compris, un remplacement en même temps est ce qui se fait de mieux. Toutefois, si le matelas ou le sommier est encore en excellent état, il n’est pas obligatoire de le changer. Ce qui compte c’est de respecter la compatibilité entre les technologies utilisées. Prenez également soin de choisir des dimensions appropriées pour que le matelas ne dépasse pas du sommier et vice-versa.

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *