Le Blog du Dormeur

Matelas et allergie aux acariens: réduire les risques

Matelas et allergie aux acariens: réduire les risques

on 3 mai 2018 | 0 comments

Entre 5 et 15 % de la population mondiale est allergique aux acariens. Qu’est-ce que c’est, direz-vous ? Ces peu sympathiques petites bêtes sont absolument partout dans votre maison, et spécialement dans la literie. Ils sont responsables d’allergies respiratoires, chez les humains comme chez les animaux.

Les acariens des matelas : qui sont-ils ?

Ce sont des arachnides de taille microscopique, invisibles à l’œil nu, qui peuvent traverser le tissu des draps depuis le matelas. En ce sens, changer les draps régulièrement ne sera d’aucun secours pour atténuer la présence des acariens.

Ils mesurent moins d’1 millimètre. Ils ont 4 paires de pattes, munies de poils et de griffes. Ils se reproduisent très vite. Chaque femelle va vivre entre 50 et 100 jours et pondre entre 30 et 60 œufs durant ce laps de temps.  Allez, faisons-nous peur : ils sont au moins 2 millions dans un lit. De quoi déranger notre sommeil si l’on fait partie des personnes allergiques.

Les acariens ont besoin de chaleur et d’humidité pour vivre. Une maison sombre, chaude et humide sera leur terrain de prédilection. Ils récupèrent l’humidité dans l’atmosphère, et la chaleur dans les matelas.  Ils se nourrissent principalement des cellules de peaux mortes. Ils pullulent dans les oreillers, les couvertures, les matelas, les moquettes, les tapis, les housses de canapés et les peluches.

Ils ne transmettent pas de maladie, ne piquent pas, mais sont hautement allergènes pour certaines personnes sensibles (par l’intermédiaire en fait de leurs cadavres ou de leurs déchets). Ils vont provoquer des problèmes de peau, des larmes et des yeux rouges, des éternuements et des maux de tête…

Les acariens sont de plus en plus nombreux du fait de l’augmentation relative de la température de nos maisons, grâce au chauffage central, à l’isolation thermique et au double-vitrage.

Quels sont les symptômes liés aux acariens des matelas ?

Environ un adulte sur dix et un enfant sur cinq seraient allergiques aux acariens, et en souffriraient au réveil par le nez qui coule, les yeux qui piquent, sans toujours identifier la cause du mal.

Pourtant, les acariens de matelas sont connus pour provoquer bon nombre d’allergies respiratoires.  Ils peuvent causer de fortes rhinites allergiques, avec éternuements, écoulements du nez, rhumes, yeux rougis, larmoiements voire conjonctivites… Ces symptômes apparaissent surtout le matin.

A leur stade le plus grave, ils peuvent causer de l’asthme.  L’asthme peut devenir chronique si rien n’est fait. Et la présence d’acariens conduit à un accroissement du nombre de cellules musculaires bronchiques chez les asthmatiques, ce qui réduit le diamètre de leurs bronches et aggrave l’asthme.

Le contact des acariens avec la peau provoque de l’eczéma, appelé dermatite atopique. Cette maladie se manifeste par des rougeurs, des démangeaisons et une sécheresse sévère de la peau.  Les dermatites atopiques touchent environ 20 % des enfants jusqu’à 16 ans.

Les enfants, les adolescents et les personnes âgées sont particulièrement vulnérables à ces divers inconvénients liés à la présence d’acariens dans les matelas.

Comment réduire les risques d’allergies causés par les acariens des matelas ?

Même s’il est impossible d’éliminer totalement les acariens, il est important de diminuer leur nombre, pour votre qualité de vie d’une façon générale, et pour limiter les risques d’allergie en particulier.

Dans la maison, il faut d’abord faire un grand ménage qui éliminera la poussière, riche en squames dont sont friands les acariens. Un chiffon humide aidera à la fixer, pour la jeter.

Sur le marché, divers acaricides ou biocides sont disponibles. Le problème, c’est que leur action est ponctuelle, et que de toute façon, nombre d’acariens sont devenus résistants à ces substances chimiques.

Un moyen classique et efficace de lutter contre les acariens reste l’utilisation de housses pour les matelas. Elles enferment les acariens dans le matelas, les empêchant de se propager vers les draps et les taies d’oreiller. Le linge de lit en matière synthétique doit être privilégié, car il plait moins aux acariens. Penser aussi à bien nettoyer votre matelas.

En plus, il va falloir aérer la chambre tous les jours, matin et soir pendant trente minutes. Pour limiter l’humidité dans les chambres, mieux vaut éviter d’y entreposer plantes vertes, aquarium ou humidificateurs. Secouez les tapis à l’extérieur de la maison. Les planchers de bois sont préférables aux tapis et aux moquettes. Ne surchauffez pas les chambres : 18 °C suffisent.

L’aspirateur doit être passé deux à trois fois par semaine. Il est recommandé d’utiliser un aspirateur équipé d’un filtre « HEPA », qui rejette moins d’acariens dans la pièce. Le sigle HEPA signifie « High Efficiency Particulate Air ». C’est un filtre à particules très efficace, qui va permettre de retenir des particules de très petite taille, soit environ 0.3 millièmes de millimètre, c’est-à-dire 0,3 microns. Les déjections d’acariens, principale cause allergène, ont une taille de 10 à 25 microns.

acarien matelas allergie

Les acariens des matelas peuvent causer des allergies.

Il faut laver régulièrement les couvertures en laine à 60 °C, ou les mettre au congélateur pendant 48 heures, ainsi que coussins, couettes et peluches.  Enfin, il faut veiller à laver régulièrement la literie 90°C. Les acariens meurent à partir d’une température de 58°C.

Des huiles essentielles sont réputées pour être anti acariens : huiles d’eucalyptus, d’arbre à thé, de palmarosa et de menthe des champs. Elles pourront être pulvérisées en lotion sur le linge de lit.

Même si cela fera moins net (le lit ne sera pas « fait »), il est recommandé de laisser le lit ouvert plusieurs heures, afin de laisser s’échapper l’humidité accumulée durant la nuit. Les éventuelles sources d’humidité dans la chambre, telles que fleurs en vase, linge à sécher, aquarium…doivent absolument être proscrites de la pièce.

Pour le matelas, un remède naturel, efficace et pas cher, consiste dans l’utilisation du bicarbonate de soude : 4 cuillères à café de bicarbonate par m2 tuent 100 % des acariens en 2 heures. Il faut déposer le bicarbonate sur le matelas et l‘y brosser, puis, 4 heures après, aspirer le matelas.

Un sommier à lattes devra être préféré à un matelas tapissier. Afin de favoriser la circulation de l’air, et d’éviter que les poussières s’accumulent, ne stockez pas d’objets sous votre lit (magazines, etc). Dépoussiérez régulièrement les meubles avec un chiffon humide.

Ce qu’il faut retenir des allergies dues aux acariens installés dans votre literie

Il faut réduire les risques d’allergies aux acariens de matelas, car ils impactent la qualité de vie, en causant non seulement allergies mais troubles du sommeil, la nuit, et de la concentration, le jour. Ils peuvent entraîner, pour les enfants et du fait d’un sommeil perturbé par rhinites et démangeaisons, des difficultés d’apprentissage. Alors, retrouvez le plaisir de passer de bonnes et calmes nuits, votre corps vous dira merci ! La première étape est de s’assurer de la propreté impeccable de votre literie.

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *